EnglishFrançaisEspañol

Recommander Imprimer

Friends of Orchha et l'éco-tourisme

Orchha, petite ville du Madhya Pradesh, dans le centre de l’Inde, est l’ancienne capitale du royaume des Bundela, avec ses nombreux palais et ses temples, au milieu d’une campagne très agréable. Le récent développement touristique de la ville a apporté des revenus mais aussi des problèmes, que l’ONG Friends of Orchha essaie de résoudre avec courage.

C’est au détour d’un restaurant que nous avons pu rencontrer les 3 jeunes volontaires de Friends of Orchha : Delphine, Ludivine et Marine. À l’origine de cette ONG suisse, un couple indo-hollandais vivant à Genève et qui a quitté la tranquillité helvète pour se lancer dans ce projet. « J’avais cette idée en tête depuis longtemps. Je voulais revenir dans mon pays pour monter un projet solidaire », nous confie Asha, née dans le Madhya Pradesh. Le couple choisit de s’impliquer à Orchha, petite ville qui découvre le tourisme et qui pourrait être un bon exemple de développement sain et durable. Depuis 2006, Asha accueille de nombreux jeunes volontaires, à majorité francophone, qui viennent pour quelques mois participer aux différentes actions de l’association et découvrir la culture indienne.

Parmi les nombreux projets en cours et à venir, l’un d’eux est particulièrement intéressant. Home Stay est un projet d’éco-tourisme offrant un hébergement dans des familles du village traditionnel de Ganj, à 2km d’Orchha. Cette initiative a un double objectif. C’est d’abord l’occasion pour les touristes de découvrir Orchha différemment en vivant avec une famille indienne. C’est aussi un excellent moyen d’impliquer les familles les plus pauvres dans le développement touristique d’Orchha, qui représente l’avenir de la ville. Les familles ont été sélectionnées parmi les plus pauvres de Ganj, et aussi celles qui voulaient le plus s’en sortir. Deux années ont été nécessaires pour construire dans chacune de ces familles (4 au total pour l’instant) une chambre avec un grand lit, une douche et des toilettes. Auparavant, les familles n’avaient pas forcément de toilettes. L’eau de la douche est filtrée et récupérée pour arroser le jardin, tandis que les résidus des toilettes sont compostés pour créer du biogaz. Ce biogaz est utilisé ensuite par la famille pour la cuisine. L’association cherche aussi à les sensibiliser au tri des déchets et au recyclage du plastique. Home Stay est donc pensé comme une solution complète, tant d’un point de vue écologique, économique que culturel. Un soin tout particulier a été apporté à l’intégration harmonieuse de la chambre au reste de la maison, afin que l’éco-touriste se sente accueilli et intégré dans une famille indienne.

L’association est essentiellement financée par des dons, et le projet Home Stay est supporté par une municipalité suisse. Les fonds apportés ont permis d’avancer l’argent aux familles pour la construction des chambres, sous la forme d’un prêt. Celui-ci n’est remboursé qu’avec les revenus apportés par l’hébergement, il n’ya donc pas de pression financière sur la famille. Le prix de la chambre dans un Home Stay est équivalent à celui d’une auberge classique. Lorsqu’un voyageur est hébergé dans un Home Stay, la grande majorité des revenus va rembourser le prêt, tandis que le reste est réparti entre le salaire de l’homme de ménage (de la caste des balayeurs bien sûr) et les revenus bruts pour la famille. Celle-ci peut également cuisiner pour les touristes et ainsi générer des revenus supplémentaires. Une fois le prêt remboursé, la famille est libre de continuer le Home Stay ou non. L’intégralité des bénéfices leur est destinée. De son côté, l’association a alors les fonds disponibles pour lancer une nouveau Home Stay dans une autre maison.

Marine et Ludivine s’occupent en ce moment de la promotion du Home Stay, sur Internet, dans les guides de voyage et également sur place, avec une boutique dans le centre d’Orchha où sont vendues des cartes postales originales. Il n’est pas toujours facile d’attirer les touristes car une « coutume » indienne veut que les auberges donnent des commissions aux conducteurs de rickshaw (tuk-tuk) qui leur amènent des touristes. Une pratique à laquelle se refuse bien sûr Friends of Orchha.

Le Home Stay n’est pas le seul projet de l’association, qui intervient dans de nombreux secteurs. Delphine, par exemple, s’occupe de la gestion des déchets à Orchha, et notamment du plastique omniprésent. Sacs plastiques et bouteilles en plastiques pullulent dans les rues et champs indiens, et Orchha n’y coupe pas. L’association essaie de sensibiliser la population et les commerçants (remplacement des sacs plastiques par des sacs en papier recyclé ou en tissu), avec plus ou moins de succès. Un argument qui marche bien : « Les sacs plastiques tuent les vaches qui les mangent et s’étouffent avec ». « Les vaches sont sacrées, tout hindou se doit de les protéger », complète Delphine. L’association sensibilise également la jeunesse à l’environnement à travers le Youth Centre, centre de rencontre et d’échanges pour les jeunes d’Orchha. Un groupe de femmes du village produit de l’artisanat (peintures surtout), vendu ensuite par Friends of Orchha. L’ONG pense également créer un centre communautaire à Ganj et des toilettes publiques. Bref, les idées ne manquent pas ! Mais tout est difficile à mettre en place en Inde, les pouvoirs publics sont inefficaces et corrompus et les hauts fonctionnaires ne se soucient que des avantages de leur situation. Tout demande beaucoup de patience et de courage.

Si vous passez dans le Madhya Pradesh, ne ratez pas Orchha et ses beaux palais, et profitez-en pour vivre une expérience unique dans une famille indienne tout en soutenant la communauté locale. Toutes les informations sur http://www.orchha.org/

Commentaires 

 
0 #2 Invité 07-05-2010 16:58
:D jtd mon cousin en plus tu m' aides pour ma rédac'...
bon courage B)
Citer
 
 
0 #1 Invité 23-11-2009 13:43
Salut les Frenchys

Merci beaucoup pour votre article.Très bon travail.
On espère que votre retour en France s'est bien passé.
Vous avez du avoir un super acceuil après un an de voyage.

Tout va pour le mieux dans la petite ville de Orchha. Les Home Stay ont reçu la visite de plusieurs voyageurs.

Bonne continuation,
et au plaisir de vous revoir içi ou ailleurs...

Friends of Orchha
Citer